© 2023 by INTERIORS & INTERIORS.

Le Rocky Mountain Horse

Le Rocky Mountain Horse est un petit cheval mesurant entre 1m45 et 1m62, bien proportionné et élégant originaire du Kentucky, aux Etats-Unis. Elevé pour son caractère, son mental et son allure hors du commun, il est encore rare en Europe mais il ne cesse de séduire de plus en plus de cavaliers. Nous aussi il nous a conquis !

 

C’est à raison puisqu’il est un excellent cheval d’extérieur polyvalent, apte à la vraie randonnée, à l’endurance, au TREC,  à l’attelage, aux pony games, aux rallyes, … et bien d’autres disciplines, que ce soit en loisir ou en compétition.

 

Le Rocky Mountain Horse sait aussi charmer. La couleur la plus fréquemment rencontrée est appelée « chocolat » ou « silver black », c’est un poil de couleur chocolat avec des crins et une queue blonds. Il possède aussi une palette de couleurs très large, à l’exception du blanc et des patrons pie. Les chevaux de notre élevage ont une génétique intéressante qui nous permet d’obtenir des couleurs les plus originales les unes que les autres.
 

Les chevaux de cette race possèdent aussi une quatrième allure latérale à quatre temps qui est extrêmement confortable et qui leur permet d’être montés sur de longues distances sans fatigue pour eux comme pour leurs cavaliers.  On désigne cette allure en anglais par « four beat gait », « gait », ou « rack », en français on préfère le terme emprunté aux islandais qu’est le « tölt ». Plusieurs rockies possèdent également encore d’autres allures supplémentaires. Cette particularité en fait des chevaux au pied très sûr puisqu’au tölt, le cheval peut aller à de grandes vitesses en ayant toujours un pied au sol. Tous nos poulains töltent naturellement au pré dès la naissance.

 

 

 

 

 

 

 

Le Rocky est particulièrement apprécié pour son mental froid, son caractère doux, volontaire et réellement très orienté vers l’homme. Il est très malléable, sensible et intelligent et facile à dresser. On dit souvent de lui qu'il a le caractère d'un chiot. C’est un cheval réellement élevé et taillé pour l’équitation d’extérieur et polyvalente, mais aussi un excellent compagnon pour toute la famille.

 

C’est aussi un cheval rustique, pratique, qui peut vivre dehors toute l’année et qui est peu sujet aux problèmes de santé. Il a une très bonne fertilité et une très grande longévité, il n’est pas rare de voir des Rocky Mountain Horses dépasser allègrement l’âge de 30 ans.

Le tölt

Historique 

 

Aux Etats-Unis, la nécessité de rester à cheval sur de longues distances et pendant de longues heures a inclus le confort comme critère de préservation des allures. Ainsi les chevaux ambleurs étaient très appréciés et dans la région des Appalaches dans le Kentucky, une région plutôt difficile d’accès et où les habitants utilisaient des chevaux qui pouvaient tout faire, servir à la fois de chevaux de ferme, être montés sur de longues chevauchées lors des regroupements du bétail ou lors du contrôle des champs de plantations, mais aussi atteler la voiture lors de la sortie du dimanche… Les familles qui maintenaient ces chevaux n’étaient pas riches, ils devaient être rustiques et prêts à l’emploi à toute saison.

 

La légende situe la création de la race autour de 1890, époque à laquelle est venu des montagnes rocheuses du Colorado un poulain à la robe chocolat et à l’allure amblée qui aurait ensuite été croisé avec des juments locales des Appalaches. C’est pourquoi il a été appelé le « Rocky Mountain Horse », le cheval des rocheuses, alors que ce cheval n’a jamais été élevé, à l’origine, dans les rocheuses.

 

Dans les années 60, un éleveur très réputé de la région nommé Sam Tuttle qui possédait une cavalerie d’environ cinquante chevaux devint responsable du parc National de Bridge State situé dans les montagnes. Il a utilisé ses montures qui devaient être calmes et sensibles, agiles, au pied sûr, fortes, résistantes, frugales et confortables pour pouvoir être montées en toute sécurité par des touristes n’ayant aucune expérience équestre pour randonner dans le parc. Dès cette époque, Tuttle fut considéré comme étant celui qui a préservé le Rocky Mountain Horse tel qu’il existait déjà. Tobe est l’étalon qu’il a utilisé pour son programme de reproduction visant à préserver les qualités des chevaux de la région. Il avait une robe chocolat et un tempérament exceptionnellement doux qui ont fait sa renommée. Il a été utilisé dans le programme de la race jusqu’à l’âge de 34 ans et a vécu jusqu’à l’âge de 37 ans.

 

Sam Tuttle et Lucy, une de ses juments.

Old Tobe était un étalon très prolifique qui est considéré comme l'étalon officiel fondateur de la Rocky Mountain Horse Association

Le Stud-Book

 

Ce n’est qu’après le décès de Sam Tuttle, en 1986, qu’un vrai stud-book s’est constitué par des éleveurs passionnés : la Rocky Mountain Horse Association. Cinq fils de Tobe y sont considérés comme étant les cinq étalons fondateurs de la race Rocky Mountain Horse. Il s’agit de Sewell’s Sam, Kilburn’s Chocolate Sundown, Yankee (aussi appelé Ragtime), Maple’s Squirrel et Sam Clemon’s Tim.

Sewell's Sam

Kilburn's Chocolate Sundown

Yankee (Ragtime)

Maple's Squirel

Sam Clemon's Tim

Au début, le stud-book est resté ouvert à d’autres croisements avec des chevaux d’allures. Ce n’est qu’en 2004 qu’ils ont décidé de le fermer afin de préserver les qualités de la race, d’éviter la dilution des caractéristiques génétiques. Depuis, un Rocky Mountain Horse est obligatoirement le produit de deux parents chacun certifiés comme Rocky Mountain Horse à la Rocky Mountain Horse Association. Lorsque le poulain y est enregistré, tests génétiques à l’appui, la RMHA fournit un document qui atteste cet enregistrement. Pour être autorisés à reproduire, les juments et les entiers doivent ensuite obligatoirement passer une certification au cours de laquelle ils doivent démontrer qu’ils possèdent les qualités propres à la race (morphologie, tölt et tempérament).

 

La plupart de nos chevaux sont aussi enregistrés à la Kentucky Mountain Saddle Horse Association (KMSHA) qui est très proche de la RMHA, à la différence près que les chevaux admis peuvent être plus petits en taille. Le cheval doit également être certifié : avoir un bon tempérament, être de couleur unie et démontrer qu’il est en mesure de tölter sous la selle.